Vers le Sud-Ouest et au-delà (3)

Anglet, le 19 juin 2018

Le TGV de 10h02, de Bordeaux Saint Jean à Biarritz est retardé de 40 minutes ! 40 minutes et la foule gronde, vocifère…
J’ai pour 2 euros supplémentaires pris un billet de première qui m’a offert trois expériences  qui valaient bien une petite pièce :
1/ Me prélasser pendant deux heures dans un énorme fauteuil rouge, quasi présidentiel.
2/ Attirer les regards de mépris, voire de dégout quand je suis entré dans le wagon avec mon short, mes chaussures de marche et mon sac à dos de routard.
3/ Vérifier le manque d’éducation des riches : les sonneries de téléphones portables et les conversations à haute voix qui vont avec sont bien plus fréquentes qu’en seconde.

À peine mon sac posé, direction la plage de la Chambre d’Amour (quel joli nom pour une bien triste histoire*), je m’installe à une terrasse face à la mer, commande une planche de charcuterie et de fromages (j’en rêvais !) avec une bière bien fraîche, je suis au spectacle : Vagues, soleil, ciel bleu, surfers, petits culs en string, paires de nichons… Anglet, c’est Copacabana !

Forte chaleur, irradiante, bienfaisante, jusqu’à l’ivresse, au trop-plein pour une ambiance début de saison, des personnes âgées et des étudiants; je suis un des seuls sur la plage à être entre 25 et 65 ans.

Un surfer m’indique avec un vocabulaire technique que je fais mine de comprendre, les meilleurs « spots » du coin. Ma chemise à fleur m’a visiblement suffit comme déguisement pour me fondre dans le décor.

IMG_20180710_185813.jpg

*La bien triste histoire de la chambre d’amour, telle qu’elle nous est contée par l’office du tourisme d’Anglet :
Dans les temps lointains, Laorens, pauvre et orphelin et Saubade, fille d’un riche cultivateur, s’aimaient. Ils se retrouvaient, en dépit de l’opposition paternelle, dans une grotte, face à l’immensité des vagues. Là, ils faisaient le serment de s’aimer jusqu’à la mort. Un beau jour, l’orage gronda dans le Golfe de Gascogne, et la mer monta plus rapidement qu’à l’habitude, emportant les amants. On appela «Chambre d’Amour» cette grotte qui attire, aujourd’hui encore, amoureux et curieux.

 

Les commentaires sont fermés.