Un week-end à Riachuelo (Colonia), Uruguay

Nous l'avons lu dans: (site Web original) ICI

Il est temps pour moi d’écrire sur les voyages et les lieux que j’ai la chance de découvrir! Mais avant tout, une petite mise en garde… mes voyages ne se passent jamais comme prévu. Voyez- vous, j’ai horreur de tout planifier à l’avance, j’ai l’impression que ça leur enlève toute leur magie… Et je ne suis pas du style à faire le tour des sites touristiques, bien au contraire. Vous ne trouverez dans cet article, pas grand chose sur Colonia finalement… mais sur ces alentours! Alors c’est parti, installez vous, je vous emmène dans mon sac à dos!

Avec Mister Trognon (mon compagnon de vie), nous avons eu besoin de renouveler notre visa, après trois mois passés en Argentine. Nous ne voulions pas faire ça en une journée aller-retour mais plutôt en profiter le plus possible. On a donc décidé d’y passer un weekend. 

Pour aller en Uruguay, c’est assez simple, on prend le ferry et on arrive à Colonia, petite ville en bord de mer. La plupart des voyageurs continuent leur route jusqu’à Montevideo, pas nous. Nous avions envie de campagne, de nature, de fraicheur et d’aventures… Alors nous avons décidé de rester à Colonia, malgré les nombreuses remarques telles que « Colonia, on fait le tour en 2h, vous allez vous faire chier ».

IMG_3570

Alors, commençons par le commencement, voulez-vous?

Notre ferry était à 18h30, un vendredi. On était parti « large » comme on dit chez nous. Enfin, on le pensait. Parce qu’on avait pas prévu les travaux sur la route, ni l’incendie d’un immeuble dans le quartier, et encore moins l’heure de pointe. Notre chauffeur de taxi nous a donc conseillé de traverser le Rio à pied, parce qu’il ne serait jamais dans les temps. Soit.  

Nous voilà donc avec nos sac à dos à traverser le fameux Rio en travaux… A marcher le long de la digue en espérant tomber sur la compagnie de Ferry… Et là, le GPS de Mister Trognon nous indique 40 minutes de marche jusqu’au point de rendez-vous. Je regarde ma montre: il est 18h00. Comment vous dire… On était supposé être sur place à 17h30 pour passer la douane.

Ni une, ni deux, on s’embrouille avec Trognon-de-pomme-pas-mûre (ouais j’étais vénère ouais), et on attend bien 5 bonnes LONGUES minutes avant de voir un taxi se pointer. 

BREF. Un fou-rire plus tard, on arrive enfin à l’embarcadère… On fait le check-in, il est 18h10. Là, le Monsieur pose nos passeports et commence à compter avec ses doigts… « Y’a un problème? » je lui lance. Et il nous répond qu’on est juste au niveau des visas. Voyez-vous, c’est 90 jours, pas trois mois comme le commun des mortels semble le penser… Whaaaat? Il sort sa calculette magique… (Ouais je me crois dans Once Upon A Time so what?). On avait l’impression d’être dans la salle des duels de Fort Boyard. Il sourit, nous rend nos passeports, et nous dit qu’on était limite. Ok, mais ça veut dire quoi limite? A combien de jours près? « 12 heures ». Ah ouais. En effet!

Ce coup de stress passé, nous voilà en partance pour Colonia, direction l’Uruguay, c’est parti pour une heure de ferry… accompagnée d’une petite bière, qui dit mieux?

IMG_3569

Nous arrivons à Colonia pendant un magnifique coucher de soleil.

IMG_E3366

On se dirige tranquillement vers la vieille ville que l’on arpente à la recherche d’une petite brasserie tranquille. Après avoir fait plusieurs tentatives… (Oui, je me confesse, nous nous sommes assis à deux endroits et nous en sommes partis après avoir vu la carte « attrape touriste »). D’ailleurs, je trouve que l’excuse de Monsieur Trognon « on doit y aller, on a notre enfant qui a un problème à l’hôtel » ne fonctionne PAS DU TOUT quand on a son backpack sur ses épaules, non? Anyway, on a fini par manger dans le superbe patio d’un petit restaurant spécialisé dans les burgers. Et c’est de loin, les meilleurs burgers de notre vie. Et je peux vous dire que niveau bouffe, Monsieur je-mange-tout-y-compris-le-trogon s’y connait!!

Si vous passez par là, voici l’adresse de BOCA DE SANTO, le restau :

PASEO SAN MIGUEL PUERTA 81
70000 Colonia del Sacrament

Le repas terminé, le staff du restaurant nous a commandé un taxi pour aller jusqu’à l’hôtel qu’on avait réservé car les bus ne passent plus après 22h. Il faut compter 5OO pesos uruguayens pour y arriver. Le prix pour deux nuits est de 75 euros, pour deux, autant vous dire que c’est une pépite!

Hôtel Marinas del Riachuelo

Camino Ventura Casal. Embarcadero de yates de Riachuelo, 70000 Riachuelo, Uruguay

43717090-2

Crédit photo: Booking.com

L’hôtel est familial et comporte quelques chambres pensées comme des minis studios, un grand terrain, une parilla extérieure (comprendre un barbecue géant) et une superbe piscine entourée de fauteuils, lits, sièges, tous plus confortables les un que les autres. Les hôtes sont adorables. Il est uniquement possible d’y prendre le petit déjeuner. Pour le déjeuner et le dîner… c’est à vous de voir… Et c’est là que ça devient intéressant! 

163938294

Crédit photo: Booking.com

Le samedi on a suivi les conseils de nos hôtes et on est allé à la découverte d’un joli lac d’eau douce. Il est peu fréquenté car peu accessible, et on a eu le luxe de l’avoir que pour nous pendant un bon moment… avant de comprendre qu’il était le territoire d’un troupeau de vaches qui venait s’y abreuver. 

IMG_3395

Le soir, n’ayant rien à manger dans notre baluchon, nous avons a nouveau suivi leur conseil… et on a mangé près du Rio, à quelques minutes de l’hôtel. Il y a un petit embarquadère qui accueille les pêcheurs et les marins. Leur seul point de ravitaillement c’est chez Mario, surnommé « El Pepino ». Mario ouvre le midi, et le soir uniquement… sans heure fixe. Sa petite cabane est plus que charmante, et le choix se porte sur une pizza maison ou sur l’asado du jour.

1549292237978

 

Le lendemain midi, après avoir quitté l’hôtel, nous y sommes retournés… avant de partir pour une virée en kayak! Le fleuve se jette dans la mer, et donne accès, par les eaux, à une superbe plage de sable blanc.

1549232216358

C’était sans compter la difficulté du courant… contre nous à l’aller. Mais, « ce n’est point grave! » que je me suis dit, au retour au moins on l’aura avec nous! QUE NENNI. On s’est tellement prélassé sur la plage que le courant avait changé…!! Mais la vue en valait la peine.

IMG_3512

 

Le week-end ne s’est pas fini ici. On a fait du stop pour rentrer sur Colonia, premier pouce levé, la première voiture s’est arrêtée! On a fait la belle rencontre d’une jeune maman uruguayenne qui nous a déposé dans un café avec une très belle vue sur la mer pour finir le voyage…  A la votre!

37fe25db-8d01-4685-a289-3da4045e0195.jpg

 

Le vieux Colonia se situe à 10 minutes à pied de l’embarcadère du ferry, qui est au même endroit que la station de bus. Idéal pour y faire une pause avant le départ!

On est ravi de notre week-end passé à Riuachelo, et à la vue de ces paysages magnifiques, on sait qu’on a fait le bon choix. 

C’est sûr, on reviendra! 

Cheers!

 

Les commentaires sont fermés.