Un stage en France, pourquoi pas!

Nous l'avons lu dans: (site Web original) ICI

Vous avez envie d’une expérience professionnelle à l’étranger dans le cadre de votre programme d’éducation coopératif? Pourquoi ne pas tenter un stage en France? Contrairement aux emplois permanents (appelés Contrats à durée indéterminée – CDI) pour les jeunes diplômés, qui sont difficiles à dénicher, trouver un stage en France est beaucoup plus facile, car il y a énormément d’offres de stages qui sont affichées sur internet.

Comment se trouver un stage en France?

  • Contactez le bureau des stages de votre université. Elle a peut-être déjà dans sa base de données, des offres de stages en France;
  • Inscrivez-vous sur plusieurs sites de recherche d’emploi (Monster.fr, FashionJobs, Indeed, Pole Emploi, etc.) et recherchez les offres de stage. Contrairement au Canada, il y a une catégorie "stages";
  • Sollicitez tous vos contacts, famille, amis de la famille, etc. pour vérifier auprès d’eux s’ils ont des contacts en France qui pourraient vous aider à trouver un stage ou encore mieux, s’ils peuvent vous embaucher dans l’entreprise où ils travaillent;
  • Faites des candidatures spontanées auprès d’entreprises qui pourraient potentiellement vous intéresser.

N’oubliez pas, vous avez seulement besoin d’UN " oui " pour que votre projet de stage en France se concrétise!

La convention de stage

Une fois votre stage trouvé, vous devez obtenir une convention de stage. La convention est en fait votre contrat de travail. Contrairement au Canada où l’employeur vous fournit votre contrat, en France, la convention de stage est rédigée par votre université. Certaines universités sont au courant des procédures, et auront donc déjà des gabarits à leur disposition pour préparer votre convention.  Dans le cas de mon université, elle n’avait pas de gabarit, donc mon employeur nous a fourni un exemple. Si c’est le cas de votre université, vous pouvez vous baser sur cet exemple de convention de stage. La convention de stage est tripartite. Elle doit être signée par vous, votre université et l’entreprise qui vous embauche.

Voici ce qui doit obligatoirement être inclus dans la convention de stage. (source : service-public.fr)

  • définir les activités confiées au stagiaire,
  • mentionner les dates de début et de fin du stage et la durée hebdomadaire maximale de présence du stagiaire dans l’organisme d’accueil,
  • préciser le montant de la gratification et les modalités de son versement,
  • détailler les avantages éventuels dont le stagiaire peut bénéficier (restauration, hébergement ou remboursement de frais, etc.),
  • indiquer le régime de protection sociale dont bénéficie le stagiaire, notamment en cas d’accident de travail.

Les salaires et indemnités des stagiaires

En France, malheureusement, les stagiaires de son pas très bien payés. Il peut arriver à l’occasion que votre salaire se rapproche du salaire minimum (ce qui est excellent pour la France), mais sinon, vous recevrez moins de 1 000 € par mois. Légalement, un stage d’une durée de plus de deux mois doit être rémunéré. Le salaire minimum fixé par la loi (pour les stages) est 2,875 € par heure de stage, soit 436,05 € pour un temps complet correspondant à 35 heures hebdomadaires (temps légal du travail). Puisque les salaires ne sont pas élevés, il est recommandé de vérifier auprès de votre université si elle a des bourses pour la mobilité étudiante. Habituellement, en plus de votre salaire, vous obtiendrez des tickets restaurant. Ce sont des bons d’une valeur variant entre 7 et 9 euros cotisés 50 % par l’employeur et 50 % par l’employé et qui sont échangeables dans la majorité des restaurants du territoire français. Vous obtiendrez un ticket restaurant par journée travaillée. Votre cotisation sera déduite de votre bulletin de paie De plus, les employeurs remboursent souvent 50 % de votre passe mensuel de transport en commun.

Le Visa Stage pratique en entreprise (visa 2C)

Une fois que vous avez signé votre convention de stage, vous devez préparer votre dossier de demande du visa 2C; stage pratique en entreprise. Ce visa vous permet de faire un stage d’une durée de 3 à 12 mois. Pour plus d’information légale sur les stages en France, cliquez ici.

Les commentaires sont fermés.