Un long weekend à Rome (3 jours)

J’ai toujours rêvé d’aller à Rome, c’est un véritable musée à ciel ouvert. Cette ville regorge de trésors dans chaque quartier, chaque ruelle et dans chaque église. Les amoureux de la culture et de la gastronomie italienne ne peuvent qu’y être comblés. Si vous vous y prenez un peu en avance, vous trouverez toute l’année des billets d’avion très abordables pour une petite escapade dans la ville éternelle.

Avant le départ :

  • Quand partir ? Toute l’année, mais l’idéal c’est de partir pendant les intersaisons : mars-mai et septembre-octobre. Il fait moins chaud et il y a un peu moins de touristes (attention à la période de Pâques) ;
  • Combien de temps ? Nous sommes partis trois jours, c’était pas mal pour une première expérience, mais quelques jours de plus n’auraient pas été de trop ;
  • Formalités d’entrée ? Comme pour tous les pays de l’Union européenne, si vous en êtes un ressortissant, vous pouvez entrer sans passeport, muni d’une carte d’identité ;
  • Comment se déplacer ? Pour vous rendre au centre de Rome (Gare de Termini) depuis les aéroports de Fiumicino ou De Campino, il existe plusieurs navettes de bus pas très chères et régulières. Une fois dans Rome, nous avons beaucoup marché (idéal pour découvrir la ville), pris une ou deux fois le métro (il existe deux lignes reliant les principaux lieux d’intérêts) puis avons choisi de louer un Vespa pour nos dernières 24 heures. Il existe aussi un bon réseau de bus ;
  • Bon plan ? Le dernier dimanche du mois les musées et monuments sont gratuits.

Nos Balades :

Premier jour

Après avoir déposé nos bagages dans notre Airbnb situé derrière le Vatican et avoir dégusté quelques parts de pizza al Taglio chez Bonci, nous avons décidé de nous promener au rythme de la dolce vita en flânant dans les ruelles typiques du centre. Cela nous a permis de découvrir la Piazza Navona (Laissez-vous tenter par une glace chez Tre Scalini, Le Tartufo, à déguster en observant les fontaines), le Panthéon (Temple antique converti en église chrétienne, visite gratuite), la fontaine de Trévi, la Piazza di Spagna et ses escaliers qui mènent sur un chemin vous permettant de découvrir les jardins de la villa Borghese (où il est possible d’acheter des boissons fraiches pour voir le coucher du soleil avec une belle vue sur la ville). Un seul conseil : Rentrez dans toutes les églises que vous verrez, certaines cachent de véritables trésors. Nous avons terminé cette première journée par un très bon dîner chaleureux chez Le Felizianerie vers le Vatican.

IMG_3617

Fontaine de Trévi

Deuxième jour

Nous nous sommes levés tôt pour nous rendre sur la place Saint-Pierre et visiter la Basilique Saint-Pierre (l’endroit qui m’a le plus émerveillé). Pour reprendre des forces avant de visiter le Vatican nous avons craqué pour un délicieux Panini chez Panino Divino. Nous ne souhaitions pas passer trop de temps à l’intérieur du musée du Vatican donc nous sommes allés à l’essentiel (Chapelle Sixtine notamment).  En sortant, nous étions un peu épuisés, pour continuer nos visites et élargir nos itinéraires nous avons décidé de louer un Vespa pour 24h (Chez Bici&Baci ou Rent Scooter Rome). Ça nous a notamment permis d’aller faire un tour sur les hauteurs à Gianicolo, au jardin des orangers et à l’Isola Tiberina. Nous avons terminé la journée à Trastevere, le quartier bobo de Rome pour lequel nous avons eu un véritable coup de cœur : les petites rues sont typiques, calmes et bordées de restaurants et de cafés où il fait bon se reposer après des heures à piétiner. Nous avons déambulé dans les ruelles avant de décider que c’était l’heure de l’aperitivo suivi d’un dîner dans une excellent Osteria du quartier (Zi Umberto).

IMG_3668

Vespa alla Romana !

Troisième jour

Pour éviter la foule nous avons débuté notre journée assez tôt par la visite du colisée, le monument le plus emblématique de la capitale, il a traversé les âges et les épreuves et n’en est pas sorti indemne mais l’atmosphère a quelque chose de magique, avec un peu d’imagination on peut imaginer les combats de gladiateurs qui s’y déroulaient. Juste après une petite pizza Napoletana au Pizza Forum, nous avons poursuivis notre itinéraire par la visite des vestiges du forum romain et les jardins du mont Palatin. L’heure de l’aperitivo est vite arrivée et nous sommes partis flâner dans le quartier de Monti, aux airs de petit village. Nous avons ensuite dîné à côté de notre Airbnb, derrière le Vatican, dans un restaurant qui nous faisait de l’œil depuis notre arrivée et qui ne nous a pas déçus : le Secondo Tradizione 

IMG_3664

Colisée

Bilan :

Il faudrait être sourd, aveugle, détester la culture et ne pas aimer manger pour faire un bilan négatif d’une visite de cette ville. Quand je visite un nouvel endroit, je me demande toujours si je serai capable d’y vivre, pour Rome la réponse est un grand OUI. Logiquement, j’ai mis la chance de mon côté pour y retourner… selon la superstition, tout visiteur qui lance correctement (dos au bassin, avec la main droite par-dessus l’épaule gauche) une pièce de monnaie dans le bassin de la fontaine de Trevi sera certain de revenir à Rome, tôt ou tard. Seul petit hic : notre airbnb était derrière le Vatican ce qui nous a obligé à en faire le tour à chaque fois.

Les commentaires sont fermés.