Un été en Grèce

Nous l'avons lu dans: (site Web original) ICI

Un été en Grèce

Paleopoli, oliviers, cythère, gildalliere, 2018-Modifier.jpg
Photo/Gilles Dallière

Le voyage se termine ici, au large du Péloponnèse, sous la courbe des oliviers et la blondeur des champs bénis. Une brassée d’images, de sensations. Je m’y suis retrouvé. J’y ai découvert les charmes, les tristesses, les gaités, les amitiés et les allégresses d’une existence en marge du monde. Hélène, dans le vent et la lumière de cette géographie offerte, a bien été ravie par Pâris. C’est ça la Grèce, elle abolit les siècles comme elle abolit le présent. La mer est nue et la plage est déserte. L’été bascule, décline, rétrécit ses jours, reprend ce qu’il nous a donné de vie. À bon entendeur, salut.

Les commentaires sont fermés.