North West – Jour 3 : De Portland à Seattle

IMG_5032Dimanche 26 Novembre 2017

Finie la découverte de la pluvieuse Portland. En ce dimanche matin, nous nous réveillons pour prendre le bus, et partir un peu plus dans le Nord, et découvrir Seattle. Venez découvrir nos premiers pas dans la ville la plus connue de l’Etat de Washington, où nous partons pour 3 jours !

IMG_7443Réveil matin en ce dimanche, pour prendre le bus à 10h à Portland. Le trajet est prévu pour durer 4 heures, jusqu’à Seattle. Nous traversons l’intégralité de l’Etat de Washington, du sud vers le nord, en découvrant de paysages à nouveau différent. Vous l’aviez compris, le soleil et la chaleur de la Californie étaient déjà bien derrière nous. La pluie est battante, et le froid transcendant. Les paysages sont des collines recouvertes de sapins, mais également rocailleux. J’ai, à ce moment-là, la vision parfaite de ce que j’imaginais être l’Etat de Washington. Ce sont notamment les paysages que l’on retrouve dans la série Twilight, pour les plus cinéphiles d’entre-vous.

13h30, après 3h30 de bus, nous arrivons dans l’immense Seattle. La première chose qui frappe et son urbanisme, et sa ligne d’horizon. Downtown est exclusivement constituée de grands buildings qui tombent à pic en bordure de baie. La ville est grise, tout comme le ciel, mais semble regorger d’énergie et de vie, peut-être plus que Portland. Nous rejoignons l’auberge de jeunesse, et commençons notre découverte.

Notre premier stop est aux alentours de 15h, dans la Cheesecake Factory, pour ENFIN déjeuner. Sortis du restaurant aux alentours de 16h30, à la stupeur générale, il fait nuit, bien plus tôt qu’en Californie.

Nous décidons alors de rejoindre le Space Needle. Cette tour de 182 mètres, aux allures de soucoupe volante, a été construite entre 1960 et 1961. Sa seule utilité, en dehors de constituer le symbole de la ville, est d’être un point de vue sur l’ensemble de Downtown, la Elliott Bay, les îles avoisinantes, et à quelques dizaines de kilomètres, le Canada. Pour nous, il fait nuit, et le vent souffle énormément. Mais la vue est à couper le souffle. Malheureusement, une partie de la plateforme était en travaux, donc nous n’avions que vue sur Downtown. Les photos sont, hélas, pas très nettes. Mais Elena m’a donné un petit cours de photos de nocturnes le lendemain pour corriger ça.

Nous partons alors nous mettre au chaud, dans un Starbucks à proximité, pour décider de la suite. Ce sera le Pier 57, et sa célèbre grande roue, pour à nouveau prendre de l’altitude.

Il commence à se faire tard, et nous avons faim. Après quelques courses, nous mangeons à l’auberge, et décidons de passer le cap des minuit -heure américaine- ensemble, pour célébrer au moment précis mon anniversaire. Mais nous sommes déjà le 27 novembre… Vous saurez donc la suite dans l’article suivant !

Des bisettes à toutes et à tous, et une bise particulière à Pascale et Alain.

 

Les commentaires sont fermés.