La Babel d’Alcobaca

Nous l'avons lu dans: (site Web original) ICI

La Babel d’Alcobaca

monasteÃÄre d'alcobaca, portugal, gildalliere, 2007
Photo/Gilles Dallière

Cet escalier, énorme, est bien caché. Il est si bien enfoui pour nos yeux aveugles qu’on ne peut le remarquer qu’après un certain degré de concentration. Avec ce nez de marche si particulier, que l’on monte ou que l’on descende, il fuit en piano droit. Comme une Babel indéchiffrable il monte et chaque marche est un souvenir ou un hypothétique futur. Degré par degré je grimpe comme si il s’agissait d’un chemin de croix mais sans rien porter sur l’épaule sinon mon appareil photo. Les marches succèdent à la marche, l’éclat du soleil tourbillonne sur le blanc et la rampe maculée court comme un furet sur le mur de gauche. Elle guide mes pas, l’envie et le désir, elle m’attrape par la main et me montre le chemin d’Alcobaca.

Les commentaires sont fermés.