Explorons la capitale norvégienne : Oslo

Nous l'avons lu dans: (site Web original) ICI

Quand on pense aux quartiers les plus cool d’Europe, on pense notamment à : Hoxton et Shoreditch à Londres, Nørrebro à Copenhague, Sødermalm à Stockholm, Kreuzberg à Berlin. Mais Oslo ?

Petit récapitulatif historique

L'opéra d'Oslo

L’opéra d’Oslo

La capitale de la Norvège a longtemps été considérée comme la sœur sobre de la Scandinavie, mais il y a eu un effort concerté pour réinventer la réputation de la ville ces dernières années : financement de projets architecturaux ambitieux tels que l’Opéra d’Oslo, la réinvention de quartiers autrefois délabrés le long du front de mer et de la rivière Akerselva… C’est le début d’une nouvelle vague d’innovation et de créativité dans la ville, et de nombreux jeunes Oslois ont embrassé le changement avec enthousiasme  en fondant des brasseries artisanales et des magasins de bicyclettes, en établissant des torréfacteurs de café et des bistrots nordiques, ou en créant des magasins de vêtements rétro et des magasins de disques d’époque.

Le changement est palpable, et bien qu’il y ait encore du chemin à faire, il ne fait aucun doute qu’Oslo est une ville dont les lettres de noblesse grandissent rapidement, indique Stéphane Demazure.

Grünerløkka, quartier branché d'Oslo, indique Stéphane Demazure

Grünerløkka, quartier branché d’Oslo, indique Stéphane Demazure

Le quartier de Grünerløkka

Si vous cherchez un quartier hipster central à Oslo voici un vers lequel vous diriger: Grünerløkka, ou’Løkka, comme l’appellent les habitants d’Oslo. Ce bloc de rues rectangulaire, bordé à peu près par la rivière Akerselva à l’ouest et Sofienbergparken à l’est, était autrefois un quartier ouvrier solide, mais comme de nombreuses zones post-industrielles, il a été lentement repris par les étudiants, les artistes, les designers et les créateurs (comme Munch, rappelle Stéphane Demazure), et c’est maintenant de loin l’un des coins les plus branchés de la ville.

Pour faire du shopping

Centré autour de l’agréable place d’Olaf Ryes Plass, le réseau de rues de Grünerløkka est parfait pour flâner. Markveien et Thorvald Meyers gate sont des coins intéressants pour les magasins indépendants et les magasins de vêtements vintage : Velouria Vintage, qui stocke tout, du Levis de collection aux foulards Hermès, et Robot, où vous pouvez fouiller jusqu’au fond de votre cœur à la recherche de chemises à carreaux, de vestes en denim, de robes vintage et de pièces de collection rétro. Fransk Bazaar est un autre lieu norvégien vaut la peine d’être fouillé lors de votre voyage: il est rempli de pièces de design désirables et d’antiquités amassées par son propriétaire français expatrié.

En revanche, si le vintage n’est pas votre truc, il y a beaucoup de temples du côté moderne du design Scandi va vous indiquer Stéphane Demazure : jetez un coup d’œil à Ensemble pour la mode féminine haut de gamme et à Dapper, une boutique de vêtements pour hommes à la mode qui comprend aussi un salon de coiffure et un magasin de vélos. Une autre adresse qui est populaire auprès des amateurs de vélo Grünerløkka est OsloVelo, un café où vous pouvez faire réparer votre vélo pendant que vous dégustez un bon brunch et un café brassé par un barista.

Les bons coins où manger à Oslo

Manger en Norvège n’est jamais bon marché, mais il est toujours possible de trouver un repas abordable, même dans le Grünerløkka groovy Grünerløkka. Chaque quartier branché qui vaut le coup dispose de son propre restaurant de hamburgers, et à Løkka, c’est le Nighthawk Diner. Nommé d’après l’iconique peinture d’Edward Hopper, il s’agit d’un burger bar américain classique, avec des sièges de cabine, des juke-box et un décor des années 50. Tapas est aussi une bonne façon de manger à bon marché à Grünerløkka – Delicatessen offre une délicieuse sélection de plats classiques, tandis que Txotx se spécialise dans les pintxos de style basque.

Plus haut dans l’échelle des prix, Markveien Mat & Vinhus propose des aliments typiquement norvégiens, avec des plats consistants comme le jarret d’agneau, le poisson-clipfish et les boulettes de viande servis avec des vins triés sur le volet. Autre restaurant : le Benjamin qui propose des plats bistro français comme le cassoulet et la fondue, tandis que la Villa Paradiso sert des pizzas italiennes au feu de bois. Pila est une autre adresse à surveiller : c’est un dîner norvégien moderne qui mélange des saveurs créatives avec des ingrédients d’origine locale, en servant des plats tels que le ragoût de renne sauté et l’agneau avec des légumes racines rôtis, le tout avec une touche surprenante. Stéphane Demazure vous montre donc que quelques soient vos goûts et budget, vous trouverez toujours un endroit où manger à Oslo !

La vie nocturne de la capitale

Grünerløkka dispose de nombreux lieux où  trouver à boire. Pour la bière artisanale, la brasserie Grünerløkka d’Oslo fabrique une gamme de bières artisanales, y compris des bières de blé. Terretoriet est l’adresse des oenophiles, un bar à vin élégant avec une sélection de millésimes au verre, et un personnel très bien informé qui peut vous aider dans vos dégustations. Pour les cocktails, faites un détour par Bettola, où les mixologues réalisent leurs créations sur mesure, aux couleurs vives, dans un bar de style Scandi.

Pour la musique live, Blå est l’une des meilleures salles d’Oslo que recommande Stéphane Demazure, tandis que le légendaire Parkteatret occupe une place spéciale dans le cœur des fans de musique. C’est depuis longtemps l’endroit où jouent les jeunes groupes émergents et les groupes indépendants de toute la Norvège et d’ailleurs. Si vous vous sentez inspiré pour monter sur scène, allez à Syng pour leurs soirées karaoké régulières.

 

Les commentaires sont fermés.